Fluorescéine

Sommaire

La fluorescéine est un produit utilisé en ophtalmologie à visée diagnostique qui permet de dépister des maladies de l’œil comme le glaucome. Explications.

Définition et utilisations de la fluorescéine

Il est important de comprendre, lorsqu'on passe un examen, les étapes de sa réalisation et les différentes informations qu’il apporte.

Fonctionnement de la fluorescéine

La fluorescéine est une substance chimique de synthèse colorée, utilisée dans différentes applications scientifiques. En médecine, elle permet l’examen des yeux et la révélation de multiples maladies oculaires. On l’utilise en collyre ou en solution injectable.

Les réactions allergiques à la fluorescéine sont très exceptionnelles. Si vous avez un terrain allergique, signalez-le bien sûr à l’équipe soignante. Chez la femme enceinte, la fluorescéine peut également être utilisée, même si dans la plupart des cas le médecin préférera, si c'est possible, différer l’examen.

Attention : sous forme injectable, la fluorescéine colore les urines en jaune clair.

Utilisation de la fluorescéine en collyre

Sous forme de collyre, la fluorescéine permet un examen oculaire simple. Après s'être lavé les mains, ou en portant des gants, on abaisse la paupière inférieure et on porte le regard vers le haut. On dépose une à plusieurs gouttes de collyre, qu'on répartit uniformément en clignant des yeux.

Une lésion au sein de l’œil sera visible si la fluorescéine, habituellement orangée, change de couleur pour devenir verte à l’endroit concerné.

Utilisation de la fluorescéine en perfusion

La fluorescéine est utilisée en perfusion au cours d’un examen qu'on appelle une angiographie du fond d’œil qui permet de visualiser les vaisseaux oculaires.

Les pupilles sont dilatées à l'aide d'un collyre dit mydriatique. On pose alors une perfusion veineuse au pli du coude pour réaliser des clichés radiographiques. Les images obtenues permettent de mettre en évidence une éventuelle lésion vasculaire : interruption du flux ou visualisation d’une hémorragie.

Maladies des yeux diagnostiquées grâce à la fluorescéine

Les indications à un examen à la fluorescéine en collyre sont différentes de celles en solution intraveineuse.

Fluorescéine : lésions de la cornée ou glaucome

Lorsqu'elle est utilisée sous forme de collyre, la fluorescéine permet l’examen du segment antérieur de l’œil, la partie translucide qui comprend la cornée, l’iris et le cristallin.

Les maladies dépistées grâce à la fluorescéine en collyre sont :

  • des lésions superficielles ou perforations de la cornée, par exemple après un coup dans l’œil ;
  • le glaucome, par la prise de la tension dans l’œil ;
  • des intolérances aux lentilles de contact.

Fluorescéine : lésion du nerf optique ou maladies inflammatoires de l’œil

L’angiographie du fond d’œil à la fluorescéine permet de mettre en évidence des maladies atteignant les vaisseaux de l’œil :

La fluorescéine est donc un outil diagnostic essentiel en ophtalmologie. Au cours de votre examen, n’hésitez pas à poser vos questions à votre ophtalmologue.

Ces pros peuvent vous aider