Hémianopsie

Sommaire

Altération du champ visuel, l'hémianopsie prive les personnes qui en sont atteintes d'une partie de leurs capacités visuelles.

Dans quelles circonstances apparaît-elle ? Quelles sont les différentes formes d'hémianopsie ? Quels traitements sont possibles ? Toutes les réponses ici !

Hémianopsie : définition

L'hémianopsie est un trouble visuel caractérisé par une perte de vision de la moitié du champ visuel, au niveau d'un œil (unilatérale) ou des deux (bilatérale). Elle se décline sous différentes formes :

  • L'hémianopsie hétéronyme bitemporale : chaque œil a perdu la moitié extérieure du champ de vision, c'est-à-dire du côté de la tempe, un peu comme si l'on portait des œillères.
  • L'hémianopsie hétéronyme binasale : c'est une affection très rare. La perte de vision concerne l'intérieur du champ visuel, dans la région nasale, comme si l'on regardait le paysage avec un poteau en plein milieu du visage.
  • L'hémianopsie latérale homonyme : la personne touchée ne perçoit que la partie droite ou gauche du champ visuel.

Cette réduction du champ visuel a bien sûr de fortes répercussions sur la vie quotidienne. Certaines activités courantes deviennent très difficiles :

  • la lecture ;
  • la conduite d'un véhicule ;
  • traverser la route en tant que piéton : les voitures sont perçues au dernier moment, elles semblent surgir soudainement ;
  • tous les déplacements de manière générale : se heurter à des obstacles situés dans l'angle mort est monnaie courante.

Causes de l'hémianopsie

Les hémianopsies ne sont pas dues à un problème au niveau de l’œil en lui-même, qui est parfaitement fonctionnel. Elles trouvent leur origine au niveau des voies visuelles qui véhiculent les informations captées par l’œil vers le cerveau. Sur ce trajet se trouve une structure particulière appelée « chiasma optique ». C'est là que le nerf optique de l’œil droit et celui de l’œil gauche se croisent. Les informations provenant de l’œil gauche seront ainsi décodées par les aires visuelles du cerveau droit et vice versa.

  • Une hémianopsie affectant un seul œil est due à un problème des fibres nerveuses avant le chiasma.
  • Une hémianopsie homonyme implique une lésion après celui-ci.
  • Une hémianopsie hétéronyme bitemporale est causée par une lésion affectant le chiasma optique lui-même.
  • La cause d'une hémianopsie hétéronyme binasale n'est à ce jour pas connue.

Ces lésions peuvent être causées par différents événements :

Hémianopsie : diagnostic

Lorsqu'une personne évoque des symptômes donnant à penser qu'il souffre d'une hémianopsie, l’ophtalmologiste va chercher à examiner l'étendue de son champ visuel.

  • Pour cela, il peut recourir à un test visuel consistant à demander au patient de fixer une cible placée devant lui, puis à envoyer des signaux lumineux à différents endroits pour détecter d'éventuelles zones aveugles.
  • Dans un second temps, une imagerie par résonance magnétique (IRM) sera envisagée pour détecter l'existence d'une lésion cérébrale pouvant expliquer l'hémianopsie.

Traitement des hémianopsies

Le traitement de ce trouble visuel va bien sûr dépendre de sa cause.

Ainsi, s'il s'agit d'une tumeur, différentes stratégies sont envisagées en fonction de sa taille et de sa localisation (retrait par voie chirurgicale, radiothérapie, chimiothérapie, etc.).

Après un AVC, la situation visuelle peut s'améliorer au cours des six premiers mois, mais il arrive que cette perte du champ de vision soit définitive. Dans ce cas, une rééducation orthoptique va aider le patient à compenser son handicap et à mieux le vivre au quotidien.

Bon à savoir : le spécialiste de la rééducation des yeux s'appelle un orthoptiste.

Ces pros peuvent vous aider