Tension oculaire traitement naturel

Sommaire

 

Une tension oculaire trop élevée peut mener à des complications, et notamment à la survenue d’un glaucome. Comment soulager ce mal de manière naturelle ? On vous en dit plus.

Tension oculaire : définition

Appelée aussi pression intraoculaire, la tension oculaire correspond à la pression d'un liquide à l’intérieur des yeux. Elle est le résultat de l’équilibre permanent entre la fabrication et l’élimination de l’humeur aqueuse :

  • Il s’agit d’un liquide incolore se trouvant entre la cornée et le cristallin.
  • Il protège et nourrit la cornée et le cristallin.
  • Il se renouvelle toutes les deux ou trois heures.
  • Normalement, il s’écoule au travers d’un filtre appelé trabéculum, pour être réabsorbé dans la circulation sanguine.

À noter : ne pas confondre tension oculaire et tension artérielle, qui est la pression du sang à l’intérieur des artères.

La tension oculaire se mesure en millimètres de mercure (mmHg) :

  • Elle se situe entre 10 et 20 mmHg.
  • Elle peut varier selon les heures du jour et de la nuit (elle est en général plus élevée le matin et baisse dans la soirée), en fonction du cycle saisonnier ou même avec l’âge.
  • Elle se mesure via la tonométrie chez un ophtalmologiste.

À noter : un patient venant de boire de café, ou stressé, aura une tension oculaire plus élevée que d'ordinaire, alors que s’il vient de faire du sport ou de boire de l’alcool, celle-ci aura tendance à être plus basse.

Hypertonie oculaire : quand la tension oculaire augmente

Si la tension oculaire dépasse 21 mmHg, cela signifie que l’humeur oculaire ne parvient pas à s’évacuer. Au contraire, le liquide s’accumule et la pression à l’intérieur de l’œil augmente. On parle d’hypertonie oculaire :

  • C’est le principal facteur de risque de l’apparition d’un glaucome (qui touche un million de personnes en France et qui est la première cause de cécité en France).
  • Celle-ci peut endommager les nerfs optiques, altérer la vision périphérique et, dans le pire des scénarios, conduire à la cécité (les symptômes apparaissent quand la perte atteint 20 à 30 % du nerf optique).

Au contraire, si la pression oculaire est trop faible, cela peut être le signe d’une uvéite (inflammation de l’uvée). Il existe par ailleurs des glaucomes à pression normale qui présentent les symptômes typiques d'un glaucome mais sans élévation de la pression intraoculaire.

Bon à savoir : une tension oculaire élevée n’est pas synonyme de glaucome, mais elle en représente le principal facteur de risque. Le glaucome peut aussi être causé par un traumatisme brutal sur l’œil, une infection intraoculaire ou une inflammation prolongée de l’œil.

Traitements naturels pour diminuer la tension oculaire

Une hypertonie oculaire peut avoir des conséquences dommageables (glaucome ou encore des problèmes de vision permanents) : il est donc important d’agir dès le début des symptômes.

À noter : à partir de 45 ans, il est conseillé de se faire dépister tous les deux ou trois ans.

Il existe des traitements comme la chirurgie ou le laser, mais aussi des méthodes plus naturelles. Citons par exemple :

  • réduire le taux d’insuline en évitant de manger trop sucré ou trop de féculents (le riz, les pâtes, les céréales, etc.) ;
  • faire de l’exercice ;
  • consommer des oméga-3 ;
  • consommer de la lutéine et de la zéaxanthine : des antioxydants se trouvant dans les épinards, le chou frisé, les choux de Bruxelles ou encore le brocoli ;
  • consommer des myrtilles ou des mûres ;
  • prendre des extraits normalisés de feuilles de ginkgo biloba : NCBI - National Center for Biotechnology Information) ;
  • faire des exercices de relaxation, comme cligner des yeux souvent (toutes les 3 ou 4 secondes sur une période de 2 minutes, afin de relâcher la pression), tracer un huit imaginaire avec ses yeux ou encore essayer de zoomer.

Pour approfondir le sujet :

Ces pros peuvent vous aider