Macula

Sommaire

L’œil est l'un des organes les plus perfectionnés du corps humain, grâce aux nombreux éléments qui le compose. La macula fait partie de ces fameux composants.

Mais de quoi s’agit-il exactement ? On vous en dit plus à ce sujet et sur les pathologies possibles.

Macula : qu’est-ce que c’est ?

Appelée aussi tache jaune, la macula désigne une petite zone située au centre de la rétine au fond de l’œil, près du nerf optique, qui permet la vision centrale :

  • La zone est moins épaisse que le reste de la rétine et apparaît sous la forme d’une dépression.
  • Elle contient en son centre la fovéa, où l’acuité visuelle y est maximale.
  • Dans la fovéa, les cônes sont les plus présents.
  • Elle ne comporte aucun vaisseau mais sa vascularisation est assurée par les vaisseaux de la rétine en périphérie et par ceux de la choroïde en profondeur.  

Rappelons que l’œil comporte de nombreux éléments qui font de lui une caméra réflexe hautement perfectionnée : la cornée, la choroïde, l’iris, la pupille, le cristallin, l’humeur aqueuse, le corps vitré, la rétine, la macula, le fond d’œil, le nerf optique.

Bon à savoir : les cônes et les bâtonnets sont les cellules photo-réceptrices de l’œil. Les cônes, moins nombreux, interviennent dans la vision des couleurs et la netteté. Les bâtonnets permettent quant à eux de voir dans la pénombre.

Macula : comment évaluer son état ?

Différents examens médicaux permettent de rendre compte de l’état de la macula :

  • l’étude de l’acuité visuelle ;
  • l’étude du champ visuel central, c’est-à-dire l’espace que perçoit l’œil immobile fixant un point droit devant lui ;
  • l’examen du fond de l’œil.

À noter : une angiographie oculaire est un examen qui permet d’étudier la circulation du sang dans le globe oculaire. Il est effectué pour évaluer l’état de la macula quand les principaux tests visuels (ceux cités plus haut) sont insuffisants.

Bon à savoir : OdySight® est une appli vidéo mobile, associant divertissements et modules médicaux, qui permet de tester la vision monoculaire. Grâce à la succession de jeux de réflexion, type puzzles en 3D, et de tests médicaux, une évaluation de l’acuité visuelle du patient atteint d’une DMLA ou d’un œdème maculaire peut être réalisée quotidiennement et à distance.

Différentes affections liées à la macula

Parmi les autres affections pouvant toucher la macula, citons :

  • un œdème maculaire, à la suite par exemple d’un choc survenu sur le globe oculaire ;
  • un trou maculaire ;
  • le décollement de la rétine ;
  • ou encore une inflammation du choroïde, provoquée par exemple par la toxoplasmose.

Citons également la dégénérescence maculaire, quand la macula est directement détériorée :

  • Elle entraîne une perte progressive de la vision, qui peut parfois être complète.
  • C’est la vision centrale qui devient de plus en plus floue ou embrouillée.
  • La perception des couleurs est altérée, celles-ci apparaissant plus ternes et difficiles à distinguer.
  • L’adaptation est lente après un éblouissement par une lumière vive.

La dégénérescence maculaire concerne surtout les personnes de plus de 55 ans, on parle d’ailleurs de dégénérescence maculaire liée à l’âge ou DMLA. On distingue :

  • La dégénérescence sèche maculaire liée à l’âge (la forme la plus fréquente et la moins grave de la maladie).
  • La dégénérescence maculaire humide liée à l’âge (qui est une aggravation de la forme sèche et qui se caractérise par la formation de nouveaux vaisseaux sanguins sous la rétine).

Les personnes ayant les yeux clairs sont plus à risques de développer une dégénérescence maculaire que celles aux yeux foncés.

À noter : la Fédération des aveugles de France propose, en partenariat avec la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA), un site d'informations et de conseils afin d'aider et d'accompagner les proches de personnes âgées atteintes de déficiences visuelles.

Ces pros peuvent vous aider