Chalazion

Sommaire

Pathologie de la paupière, le chalazion est une inflammation bénigne et assez banale, mais qui induit une gêne importante. Cette pathologie peut être confondue avec l'orgelet.

Faisons le point sur ses causes, ses symptômes et les traitements possibles.

Symptômes et causes du chalazion

Le chalazion est le résultat d'une inflammation au niveau des glandes de Meibomius de la paupière. Il se caractérise par une petite boule dure au niveau de la paupière :

  • Cette petite grosseur peut être rouge et douloureuse. Dans un premier temps, la consistance sera ferme avant de durcir un peu plus pour former un kyste si le chalazion n'est pas soigné.
  • Ces glandes séborrhées produisent un liquide huileux impliqué dans la lubrification de l'œil. Lorsque ce liquide a du mal à s'évacuer, il bouche le canal de la glande de Meibomius, entraînant une inflammation et donc un chalazion.

Bon à savoir : les écrans ne peuvent en aucun cas être la cause de l'apparition d'un chalazion, ni la fatigue oculaire.

Il arrive que le chalazion récidive pour devenir chronique. On ne connaît pas bien les causes de ces récidives, mais plusieurs pistes sont mises en avant par les médecins, notamment une sensibilité accentuée par :

  • une acné rosacée ;
  • une dermite séborrhéique ;
  • une sécheresse oculaire ;
  • une pathologie auto-immune ;
  • une allergie ;
  • la pollution atmosphérique ;
  • les acariens.

À noter : dans de très rares cas, les chalazions chroniques peuvent masquer un carcinome. Il faut aussi s'assurer que le patient ne souffre pas de maladie diabétique lorsqu'on est en présence de chalazions récidivants.

Chalazion : quels traitements ?

Prévenir l'apparition de chalazions

Il existe plusieurs techniques simples permettant de limiter l'apparition de chalazions lorsqu'on se sait sensible :

  • avoir une bonne hygiène des paupières ;
  • chauffer les paupières avec des compresses ;
  • masser les paupières pour évacuer l'excès de sébum.

Traiter le chalazion

Dans un premier temps, le chalazion n'est souvent pas « installé », c'est-à-dire qu'il n'existe pas de kyste. L'ophtalmologiste pourra alors prescrire une pommade anti-inflammatoire.

Si le kyste est formé, il est possible que la pommade ne suffise pas. L'ophtalmologiste proposera alors un geste chirurgical tout simple consistant à inciser la paupière pour extraire la glande enflammée. Cette incision se fait en ambulatoire et on poursuit le traitement avec des collyres antibiotiques pour éviter une infection.

À noter : il faut bien suivre la prescription de votre médecin, notamment sur la durée de traitement. En effet, les corticoïdes peuvent provoquer des complications au niveau oculaire.

Afin que le rétablissement soit rapide et complet, on évitera pendant le traitement :

  • de porter des lentilles de contact ;
  • de se maquiller ;
  • de gratter le chalazion.

Bon à savoir : un chalazion n'est pas contagieux.

Pour approfondir le sujet :

Ces pros peuvent vous aider