Épicanthus

Sommaire

L’épicanthus, qu'on appelle aussi le « pli épicanthique » ou les « yeux bridés », se manifeste par un pli vertical cutané, allant de la paupière supérieure de l’œil jusqu'au bord du nez. Naturel chez certaines populations, il peut au contraire être le signe d’une maladie comme la trisomie 21, le syndrome de Williams ou le syndrome d’alcoolisation fœtal. Pour tout savoir sur l'épicanthus.

L'épicanthus : c'est quoi ?

L’épicanthus est un repli cutané semi-lunaire, plus ou moins prononcé, partant de l'angle interne de l’œil (au point lacrymal) et qui s'étend de la paupière supérieure au bord du nez.

Il est très fréquent, naturellement, chez la personne asiatique, africaine (en particulier malgache), amérindienne, mais également chez les Inuits et les Aléoutes. En Asie, il serait signe de l’adaptation corporelle au climat. Ce repli pourrait en effet protéger l’œil des vents violents ainsi que du soleil dont le reflet sur la neige ou la glace est trop vif.

Bon à savoir : la peau s’étendant du nez vers l’œil et cachant alors celui-ci de manière exagérée, l'épicanthus peut à tort parfois donner une impression de strabisme.

Les différentes pathologies associées à l'épicanthus

On retrouve l’épicanthus dans certaines maladies.

Épicanthus et trisomie 21

La trisomie 21, qu'on nomme aussi le « mongolisme » ou encore le « syndrome de Down », est une anomalie chromosomique congénitale.

L’épicanthus évoquant une 3e paupière s’associe à des fentes de paupières obliques vers le haut et l’extérieur. Les yeux restent très écartés avec un strabisme ou des mouvements pendulaires (nystagmus). Les iris peuvent présenter des tâches caractéristiques de couleur blanche. La racine du nez est aplatie parce que les os du nez sont faiblement développés. Les oreilles sont petites et molles et la langue peut dépasser de la bouche.

Les autres signes cliniques fréquents de la trisomie 21 se caractérisent par :

  • des troubles morphologiques ;
  • un retard cognitif ;
  • des malformations congénitales (cardiopathies).

Lire l'article

Épicanthus et syndrome de Williams

La maladie génétique qu'est le syndrome de Williams, ou syndrome de Williams-Beuren, associe :

  • un faciès « elfique » particulier ; on le compare au visage d’un elfe parce qu’il présente un grand front et une grande bouche avec la lèvre inférieure éversée, des joues rebondies et des cernes pleins (c’est-à-dire remplis de graisse) ;
  • un retard mental ;
  • une maladie cardiaque congénitale ;
  • un trouble de comportement ;
  • une hypercalcémie éventuelle ;
  • un tissu conjonctif anormal.

Lire l'article

Épicanthus et syndrome d’alcoolisation fœtale

L’alcool pendant la grossesse entraîne des malformations congénitales (effet tératogène) et entrave le développement du bébé in utero. Il détruit son système nerveux et son cerveau.

Lorsqu'une femme enceinte consomme de l’alcool, même à petites doses, son bébé court le danger :

  • d’un retard de croissance ;
  • d’un avortement ;
  • d’une prématurité ;
  • de troubles mentaux ;
  • de malformations.

Les effets de l’alcool peuvent atteindre :

  • la croissance de l’enfant ;
  • son système nerveux central ;
  • ses traits du visage, en particulier ses yeux avec un épicanthus, mais aussi une bosse entre les deux sourcils, les oreilles basses et décollées, la mandibule petite et située trop en arrière, les narines orientées vers l’avant en excès, la fossette de la lèvre supérieure longue et arrondie, etc.

Lire l'article

Quel traitement ? Dans certains cas, lorsque l’épicanthus est trop prononcé, et qu'il gêne alors la vision, il est opéré par un médecin chirurgien ophtalmologue.

Ces pros peuvent vous aider